Les émotions ont plus d’impact que la logique dans les processus d’achat.

  • Transmettre des émotions aux consommateurs : créer du lien

La marque doit créer de l’empathie pour toucher le consommateur et créer un lien sur le long terme. La vidéo est le moyen parfait d’exprimer des émotions grâce aux sons, images, montages… C’est le meilleur moyen de toucher le subconscient des consommateurs, surtout quand on sait qu’il se nourrit principalement d’images. Il faut s’engager à comprendre ces consommateurs et adopter leurs points de vue. La clé est de transmettre un message qui est directement destiné aux consommateurs et qu’ils vont pouvoir s’approprier.

  • Que nous disent les consommateurs ?

Tous les internautes ont des perceptions des situations qui leur sont propres. En effet, nous avons tous des croyances et des fonctionnement cognitifs bien distincts.

On peut apprendre beaucoup de nos interactions avec les consommateurs. Un internaute qui quitte soudainement notre site, nous dit indirectement qu’il n’est pas assez touchant sur le plan émotionnel. Ils ne se reconnait pas dans notre site.

  • Les principaux ingrédients de l’émotion

Les êtres humains font toujours tout pour éviter la douleur et la souffrance. Autant dire que les émotions affichées ont plutôt intérêt à être joyeuses et anti-déprime !

La joie, le « fun », sont des émotions très recherchées en marketing et sur internet. Le storytelling doit également être au rendez-vous.

  • Créer de l’action avec des émotions

Les pensées créent les émotions. Les émotions créent de l’action. Il faut toujours voir le marketing émotionnel de cette façon. Il y a deux grands types d’émotions qui nous intéressent :

  1. Les émotions qui font acheter les consommateurs sont, entre autres, le désir de contrôle et la puissance liée à :
  • La découverte d’un produit
  • L’appartenance
  • La reconnaissance
  1. Les émotions qui font « partager / share », sont entre autres : l’amusement, l’intérêt, la surprise, le bonheur, la joie, le plaisir, l’excitation, l’affection, l’empathie, la compassion ou des idoles en action (comme dans la plupart des publicités de Nike)

Le script doit également être impeccable. Il est important de créer un « grand 8 » émotionnel avec des hauts (joie) et des bas (tristesse) d’émotions. Choisir des bons acteurs ou le bon scénario est également primordial, et ce même avec un petit budget.

  • Transmettre des émotions avec la musique

Pour communiquer autour d’un aspect technique d’un produit, la musique ne doit pas trop attirer l’attention du consommateur. On appelle ça de la musique de fond.

Pour de l’information d’ordre général : la musique est importante, il doit y avoir plus d’émotions. On appelle ça la musique foreground.

Elle doit être choisie avec attention, surtout au début et à la fin des vidéos. Varier le son selon le message peut également être utilisé si ce n’est pas fait de manière excessive.

Connaitre son audience est également essentiel. Vous n’allez pas mettre du hard rock au moment de vendre un produit qui se veut relaxant.

Il ne faut pas oublier la fréquence et les différents tons. [1] [2]

#émotion

#marketing

#vidéo

#storytelling

#vidmizer

#marketingvideo

[1] Haute fréquence : http://library.bedtracks.com/#!details?id=8703530

 

[2] Basse fréquence : http://library.bedtracks.com/#!details?id=15323969

 

Ceci est un exemple typique de marketing émotionnel combiné à de la musique foreground.

Suivez les contenus qui vous passionnent :

http://www.vid-marketing.com/2016/12/06/youtube-desormais-inscrit-dans-le-quotidien-des-francais/

http://www.vid-marketing.com/2016/10/04/letude-aberdeen-et-le-retour-sur-investissement-du-marketing-video/

http://www.vid-marketing.com/2017/01/16/storytelling-video-information-fiable-histoire-courte/

 

 

 

 

Author: Erwan Huhardeaux

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *