Vidéo marketing : les erreurs à éviter (Partie 2)

Avec YouTube comme deuxième moteur de recherche après Google, et le développement des videos sur les Facebook, Twitter, Instagram ou encore LinkedIn, la vidéo est aujourd’hui le meilleur moyen de transmettre un message à un public cible sur Internet.

Toutefois, les vidéos marketing produites aujourd’hui comportent encore de nombreuses erreurs.

6: Se limiter à une seule vidéo

Vous ne deviendrez jamais leader sur votre marché avec une seule vidéo. Il est important de noter qu’un seul contenu qualitatif ne suffit plus, la quantité et la fréquence de diffusion entre également en jeux. Certaines vidéos seront certainement plus intéressantes et plus engageante que d’autres pour votre cible mais il est nécessaire de multiplier les contenus pour être présent à tous les points de contact du parcours d’achat client  et couvrir l’ensemble du tunnel de conversion.

7: Dépenser sans compter dans du matériel professionnel

Beaucoup pensent à tort que, pour “faire professionnel”, il est indispensable de s’équiper dans une caméra professionnel et donc de dépenser des milliers d’euro en équipement. C’est FAUX! Aujourd’hui, de nombreux appareils qui filment en Full HD sont disponibles pour une somme tout à fait acceptable.

Pour réaliser un travail impeccable et professionnel, il vous faut cependant faire attention au cadrage et à l’éclairage, vous n’avez donc aucunement besoin d’une caméra professionnelle.

Une vidéo peut aussi bien vous faire passer pour un expert que pour un amateur, et dans ce dernier cas, la vidéo ne peut que vous desservir. Si vous n’avez pas les compétences pour produire un contenu qualitatif, mieux vaut alors se tourner vers des professionnels du métier.

8: Négliger l’audio

L’audio dans les vidéos vos vidéo est très souvent le point le plus négligé. Des échos au grésillements ou bien tout simplement un volume trop fort ou trop faible… Pourtant, votre message passe aussi par l’audio qui agit deux fois plus sur l’inconscient que les images, un contenu visuel qualitatif accompagné d’un audio de mauvaise qualité ne pourra que vous desservir! Utilisez donc un micro directionnel placé le plus près possible de la voix.

9: Publier des contenus lourds

Faites attention! Tous les internautes ne disposent pas d’une connexion à très haut débit. Nombreux sont ceux qui abandonnent la lecture d’une vidéo à cause de sa mauvaise connexion. Une vidéo trop lourde peut décourager les internautes, optez donc pour des formats vidéos plus légers qui marient parfaitement qualité et poids : .wmv, .flv, .mob, .3Gp, .Mp4.

10. Ne pas analyser les performances de vos vidéos

Faire du marketing vidéo, c’est bien. Ne pas s’intéresser à la performance et l’impact de vos vidéos, ça l’est moins… Toute action marketing est élaborée selon un objectif défini et mesurable. Assurez-vous que ce dernier soit bien rempli en étudiant les données Analytics disponibles sur nos outils : taux d’engagement, taux d’avancement (indispensable pour le SEO vidéo!), taux d’interaction (commentaires, likes, shares, …), et toute autre données accessible sur votre cible (localisation, …).

Identifiez l’impact positif ou négatif de vos vidéos, étudiez ce qui marche le mieux/le moins, relevez vos éventuelles erreurs pour rectifier le tir lors de vos prochaines campagnes marketing et vous aligner sur les besoins de vos clients.

0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like