Comment profiter des techniques du video marketing ?

Selon Forrester, l’inclusion de la vidéo dans un email génère 200 à 300% d’augmentation dans les taux de clics et la diminution du taux de rebond. De même, inclure de la vidéo sur une landing page peut augmenter le taux de conversion de 80%.

Mais surtout dans 90% des cas la vidéo intervient  d’une manière ou d’une autre dans le processus d’achat.  Et pour 64% des internautes, voir une vidéo rend plus probable l’achat du produit.

L’augmentation de la vidéo est fortement soutenue par l’explosion de la consommation mobile. La croissance du “Live” sur Facebook a encore renforcé cette accélération avec près de 8 milliards de vidéos vues par jour sur mobile, bien que la définition du vu, présente certaines limites.

Facebook a même lancé un système de vidéo destinée aux teenagers qui vient concurrencer Snapchat qui diffuse 10 milliards de vidéos par jour.  Youtube  affiche quant à lui près de 4 milliards de vidéos par jour.

 

Quelles sont les impacts sur les Small Business ?

Ils sont dans une compétition permanente pour capter l’attention. Les gens s’engagent avec les vidéos non pas pour regarder des publicités mais pour être divertis. Et les téléspectateurs sont très volages. Près de 80% des spectateurs quitteront une vidéo qui stagne pendant le téléchargement. Et après 2 minutes en moyenne, 2/3 des spectateurs fermeront la vidéo qu’elle soit intéressante ou pas.

C’est pourquoi, il est crucial de créer des contenus engageants sur Desktop et Mobile qui amènent à capter progressivement l’attention des utilisateurs.

L’avantage est que les possibilités marketing de la vidéo sont quasi illimitées et il existe des techniques qui permettent de booster l’engagement.

 

1.Rapidité

Le vidéo marketing prend place avec l’utilisation du social media, des emails et autres channels de business utilisés pour engager les clients qui les préparent à recevoir la vidéo au moment où ils sont les plus réceptifs à celle-ci.

 

2. Raconter une histoire

Les consommateurs s’engagent avec la vidéo non pas pour regarder une publicité mais pour être distraits et intéressés. Et la meilleure manière de l’être est de proposer une histoire qui va conquérir l’audience et les impliquer émotionnellement. L’idée est de regarder le produit non pas seulement comme un objet mais comme quelque chose qui a un impact sur la vie des gens. Ce point peut être fait avec humour, sérieusement ou de manière inspirationnelle

 

3. Faire appel à l’émotion

Une histoire qui favorise l’inspiration est bien, mais il est encore plus impactant de créer une histoire dans laquelle chacun peut se retrouver.  Une des manières de le faire est de ne pas utiliser les dialogues mais de remplacer cela par de la musique, des graphiques, et un ton qui évoque des émotions

 

https://www.youtube.com/watch?v=bcJGh32e2Mw

 

 

 

4. Vidéos de démos

L’une des choses que les gens veulent au niveau d’un produit ou d’un service est d’en avoir pour son argent. Et les marketers peuvent entrer en résonance avec ce désir en montrant aux clients de manière pratique que ce qu’ils offrent fonctionne bien et ce que cela apporte concrètement en terme de bénéfices aux utilisateurs.

La série Ikea sur le “Relooking” des maisons des clients est un bon exemple de mise en scène des possibilités d’utiliser les solutions Ikea pour améliorer la qualité de vie des consommateurs et leur conseiller quoi acheter parmi les différentes offres du catalogue.

 

 

5. Call to action

Après tous les efforts engagés pour travailler le contenu des vidéos, il est essentiel de conclure le deal. Selon les données citées plus haut, la probabilité qu’un consommateur qui a parcouru la vidéo jusqu’à la fin accomplisse l’étape finale (clic, email signup, achat) est élevée.

 

Quelques bons call to actions impliquent de mettre en place un bouton d’inscription à la fin de la vidéo ou de placer une offre qui va continuer le dialogue avec le client. De tels boutons de calls to action offrent aussi aux marketers l’opportunité de tracer les utilisateurs, de donner de l’information sur l’efficacité de la vidéo et de savoir si des changements sont nécessaires au niveau de cette vidéo. Un travail à faire en intégrant les spécificités de la consultation des vidéos à partir des supports mobiles car la majorité des vidéos sont aujourd’hui vues à partir de ce support.

 

0 Shares:
1 comment
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like